-

Coronavirus : Union de la filière alimentaire pour assurer l’approvisionnement des consommateurs sur tout le territoire

L’ANIA, la Coopération Agricole, la FNSEA, la FCD et les autres distributeurs indépendants unissent leurs forces pour prendre toutes les dispositions permettant à la filière alimentaire de fonctionner de manière optimum.

Ils saluent la mobilisation de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et d’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, qui ont annoncé hier soir, lors d’une réunion avec les professionnels, leur volonté d’anticiper et d’accompagner les acteurs économiques.

Ils déclarent : « Nous, acteurs responsables et unis de l’alimentation des Français, agriculteurs, éleveurs, coopératives, entreprises alimentaires et distributeurs, nous mobilisons pour continuer à fournir aux Français les produits alimentaires nécessaires, dans le contexte de crise du coronavirus qui impacte aussi notre secteur ».

Pour ce faire, ils identifient et agissent en permanence sur les éventuelles difficultés de la chaîne d’approvisionnement, de la production à la livraison. Ils sont également en contact étroit avec les transporteurs.

Pour éviter tout risque de rupture dans la chaîne d’approvisionnement en produits alimentaires, les acteurs de la filière saluent la décision du gouvernement de reconnaître le secteur comme prioritaire. Cette mesure va aider à assurer la continuité des activités des entreprises. Pour être totalement efficaces, ils souhaitent dès lors disposer rapidement de :

  • masques, nécessaires pour poursuivre l’activité dans les entreprises
  • une coordination nationale et des informations en temps réel, des mesures prises au niveau national et territorial, indispensables à l’anticipation et l’adaptation des entreprises.

L’ANIA, la Coopération Agricole, la FNSEA, la FCD et les autres distributeurs indépendants travaillent à la mise en place des plans de continuité d’activité, à faciliter la fluidité industrielle et logistique (priorisation des produits, formats…) et à respecter les bonnes pratiques en matière d’approvisionnement et de promotions.

Et de souligner que « les acteurs l’alimentation unis souhaitent rassurer les consommateurs français en les assurant qu’ils mettront tout en œuvre pour leur permettre de continuer à s’approvisionner normalement sur tout le territoire. Cet épisode montre à quel point la souveraineté alimentaire de notre pays est d’importance majeure pour la sécurité de nos concitoyens. »