-

Discours des voeux 2017 de l'ANIA par Jean-Philippe Girard, Président de l'Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA)

Discours des vœux 2017 par Jean-Philippe GIRARD, Président de l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA)

19 janvier 2017, Paris.

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Ministre et nouveau Président du CNA,

Cher Guillaume Garot,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs,

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

 

Merci pour votre présence très nombreuse dans notre, votre Maison de l’Alimentation.

 

D’abord et avant tout :

- Bien sûr des vœux de santé, la force et l’énergie pour avancer, pour vous et vos proches.

- Des vœux de santé pour la qualité et la diversité de notre Alimentation.

- Mais également des vœux de santé économique et écologique pour notre pays.

 

- Des vœux de réussite dans vos projets personnels et professionnels,

- Des vœux de réussite dans notre projet commun de

- redonner de la valeur à notre alimentation,

- redonner de la valeur à notre filière,

 

 

Face à l’actualité :

  • Des vœux d’unité, de solidarité et de paix.

 

Ne laissons pas le Terrorisme broyer nos valeurs et notre qualité de vie.

Ne laissons pas les pessimistes broyer notre optimisme !

 

2017 « nous le savons tous » sera forcément une année particulière !

 

Avec ses 3 grands rendez-vous démocratiques qui engageront notre pays pour 5 ans et plus.

 

Certes, nous allons élire un nouveau Président, mais au-delà…

- Une nouvelle vision pour la France,

- Une nouvelle façon de gouverner et de réformer,

- Et plus encore nous l’espérons tous : de nouvelles ambitions pour notre beau et grand pays.

 

Je souhaite donc :

- En tant que Président de l’ANIA et du SIAL,

- Avec la force de l’ensemble des fédérations et syndicats de métier et le dynamisme de nos AREAS régionales,

- Profiter de ce moment… de ces élections pour rappeler :

                              - l’importance de notre secteur,

                              - l’importance de notre filière,

                              - notre rôle sur l’emploi et l’investissement local,

- notre dynamisme, notre résilience et notre créativité en France, en Europe et à l’international.

 

Rappeler avec instance et détermination que le plaisir, la convivialité, le repas, le goût, la diversité de notre alimentation et de notre modèle alimentaire français ne devront pas être sacrifiés au bûcher des normes, des taxes et de nouvelles réglementations franco-françaises.

 

Nous pouvons ensemble faire bien mieux que cela :

- Préserver ce patrimoine agricole et alimentaire

- Et le promouvoir partout dans le monde.

 

Quelques chiffres, s’il en est besoin, pour illustrer l’importance de notre filière. Si nous additionnons agriculture, première transformation, deuxième transformation et distribution, nous pesons « ensemble » :

- Plus de 2 millions 500 000 emplois (17% emploi salarié)

- Près de 650 milliards d’euros (15% du PIB !)

- 835 000 entreprises et exploitations qui sont l’âme et la vie de nos territoires

 

Nous pesons également, et c’est notre fierté, un excédent commercial de plus de 11 milliards d’euros.

 

Nous sommes, et j’aime à le dire, le cœur battant de l’économie de la France.

 

Chaque candidat, chaque élu, que ce soit aux présidentielles, aux législatives, aux sénatoriales, devra avoir cela à l’esprit.

 

Et, nous allons dans les semaines et les mois à venir les rencontrer pour les sensibiliser.

 

Un vieil ami du Jura disait toujours : « Répéter inlassablement, ça finit par rentrer. »

 

Nous devons donc :

-Ré Expliquer notre rôle économique, social, sociétal et environnemental et nos forces pour/et dans chaque territoire !

 

-Ré Expliquer que nous voulons un Président, gouvernement, des parlementaires et des administrations encore plus à nos côtés pour faire réussir la France agricole et alimentaire de demain.

 

-Un Président, un gouvernement, des parlementaires, des administrations mobilisés pour nous accompagner dans le grand défi de la compétitivité internationale.

 

-Nous sommes résilients… certes !

 

-Mais faut-il attendre que nous soyons dans la même crise qu’une partie de l’agriculture française pour réagir : je dis NON !

 

Notre Filière est stratégique pour la France et chacune/chacun de vous/nous doit porter ce message avant qu’il ne soit trop tard !!!

Tout comme vous je l’espère !

 

-Je crois en une agriculture qualitative, diversifiée et plus compétitive

 

-Je crois en une industrie alimentaire innovante, créative, qualitative et ambitieuse à l’international !

 

-Je crois enfin à une grande distribution omnicanal/multicanal capable de passer « d’une guerre des prix mortifère avec une inflation des mauvaises pratiques » à l’urgence de recréer de la valeur pour chaque maillon de la filière dans l’intérêt de l’emploi et du pays.

 

Et enfin je crois en vous pour m’aider à relever ces défis

Car citation « un homme seul peut faire de grandes choses… mais seule une équipe peut faire des miracles » (et nous en aurons besoin)

 

Je crois et j’espère tout simplement en 2017 !

  • A un réveil de la Filière
    • Cessons de détruire de la valeur
    • Cessons de détruire de l’emploi, de la confiance
    • Cessons de détruire de l’avenir
    • Cessons tout simplement de nous opposer !

Car le consommateur nous a clairement exprimé (via notre grande enquête consultation citoyenne)

  • Ce qu’il voulait
  • Ce qu’il ne voulait plus

 

Il veut

  • Plus de transparence
  • Plus de qualité
  • Plus que goût
  • Plus de sécurité
  • Plus de créativité
  • Plus d’offre
  • Un prix juste

 

Il ne veut plus

  • Qu’on lui cache la vérité
  • Qu’on touche à ces plaisirs
  • Qu’on trahisse sa confiance

 

C’est clair, c’est dit, et notre pacte alimentaire va dans ce sens !

 

Alors nos 3 grandes priorités 2017 sont plus claires

  • Recréer du lien et de la valeur pour notre filière. Ce sera bon pour l’emploi, l’investissement, la croissance
  • Faire stopper cette guerre des prix mortifères et ces comportements abusifs
  • Rebâtir la confiance avec les consommateurs pour
    • Plus de qualité
    • Plus de diversité
    • Plus de sécurité
    • Plus de transparence

Au prix juste et rémunérateur !

 

Pour cela, nous avons de multiples atouts !

  • La culture du bien manger
  • Un patrimoine alimentaire unique
  • Des matières premières de qualité
  • Un art de vivre qui fait le bonheur des touristes et le nôtre !
  • Une culture de l’innovation et du goût
  • Des TPE-PME-ETI-Grands groupes dynamiques et créatifs
  • Des savoir-faire uniques
    • En production animale
    • En production végétale
    • Première transformation
    • Seconde transformation
    • Distribution

 

Ce sont nos forces elles ne sont pas contestables.

 

Et nous en avons bien d’autres ! (Vous tous !)

  • Les forces des administrateurs ANIA qui m’ont renouvelé leur confiance en juin dernier,
  • Les forces de nos fédérations et syndicats de métiers qui ont la connaissance et l’expertise
  • Les forces de nos AREAS régionales qui vivent et animent les territoires
  • Les forces de nos 16 000 entreprises et 450 000 salariés

 

Dont nous pouvons être fiers et à qui j’adresse mes félicitations et mon engagement le plus total

  • Les forces de nos groupes de travail et commissions que je remercie pour leur très grande implication
  • Les forces de nos ministres de tutelle et administrateurs avec qui nous pouvons construire des actions et positions

 

  • Les forces de nos partenaires stratégiques
    • Crédit agricole
    • AG2R la Mondiale
    • SUEZ
    • Ernst and Young 
    • Gras Savoye

 

  • Et bien sûr les forces de l’ANIA. Cette équipe que je souhaite remercier et féliciter devant vous ce soir.

 

Pour conclure vous les forces diverses de cette salle ! qui me faites l’honneur d’être présents ce soir et sur qui je veux compter demain.

 

Alors à toutes et à tous

Je vous dis merci. Grand merci. Je vous renouvelle mes vœux de santé et de réussite en ajoutant un dernier vœu :

« le réveil de la filière »

Merci à vous.