-

L'ANIA salue l‘engagement du chef de l’Etat a traduire dans les faits la transition agroécologique et alimentaire

« Nous partageons l’ambition du Président de la République d’être à la hauteur des attentes des citoyens, (qui sont, de fait, tous des consommateurs) qui recherchent une alimentation toujours plus saine, sûre et durable. Nous partageons totalement sa volonté de concilier les exigences climatiques et environnementales avec la compétitivité des entreprises de la chaîne alimentaire ainsi que le maintien et le développement de l’emploi sur les territoires » affirme Richard Girardot, Président de l’ANIA.

 

 

L’ANIA sera au rendez-vous des instances de dialogue qui permettront de concrétiser l’ambition annoncée et de tracer les trajectoires pour y parvenir.

Nombre d’entreprises de l’alimentation sont d’ores et déjà engagées dans la décarbonation des process de production. Beaucoup ont initié une réduction de l’impact environnemental de leurs produits et travaillent, avec les pouvoirs publics, à une information claire et fiable des consommateurs. Toutes ont conscience de la nécessité d’accélérer la transition vers une économie circulaire. Preuve en est, notamment, la concrétisation de l’innovation en matière d’écoconception des emballages. Enfin, l’ANIA a fait de la lutte contre la gaspillage alimentaire un combat prioritaire.

« Nous serons au rendez-vous pour proposer au gouvernement un manifeste visant à améliorer la diversité de l’offre alimentaire qui doit être accessible à tous. Tous les maillons de la chaîne alimentaire ont besoin d’un accompagnement sans équivoque de l’Etat pour soutenir la volonté unanime des entreprises et de leurs salariés en matière de transition agroécologique et alimentaire » souligne Richard Girardot, Président de l’ANIA.