-

Note de conjoncture ANIA n°70 - Décembre 2015

Retrouvez toute l'actualité économique du secteur agroalimentaire, grâce à la note de conjoncture mensuelle de l'ANIA.

En synthèse sur 2015, malgré des moteurs de croissance favorables (repli des matières premières, CICE, baisse des taux), l’activité n’a pas embrayé dans l’IAA : 

En 2015, le contexte géopolitique et économique agité limite les performances à l’export : l’embargo russe, la directive chinoise et le climat économique globalement maussade des pays émergents (Chine, Russie et Brésil) pénalise la demande étrangère de produits agroalimentaires. 
 
L’érosion tendancielle des marges et de la compétitivité pèse sur la capacité de nos entreprises à investir. En 2015, les effets favorables du CICE et de la chute du prix du pétrole contribuent à enrayer la chute du taux de marge, globalement visible depuis 2007. Néanmoins, les marges restent à un niveau très faible, qui demeure inobservé depuis près de 40 ans. 
 
Certains signaux seront cependant favorables à l’activité en 2016. La production alimentaire a renoué avec la croissance en 2015 (+0,8% sur un an en novembre), après trois années de baisses successives. D’autre part, la baisse du prix du pétrole, qui stimule le pouvoir d’achat des ménages, a permis une reprise de la consommation en 2015, qui reste toutefois plus faible dans l’alimentaire que dans d’autres secteurs. Ceci tend à prouver que la faiblesse persistante de l’inflation alimentaire ne stimule pas la consommation.